le virage des lignes sinueuses

d'un plan déjà accompli

2018

 

Le projet artistique artistique s’installe dans l’espace de la galerie. Il s’y met à l’aise et le traite comme un lieu de recherche, un laboratoire de pensées. L’exposition observe le spectateur. Le spectateur observe l’exposition. L’endroit où ils coexistent ensemble pendant un moment est à la fois l’espace physique et le paysage où se déroule le spectacle de l’art. Cette exposition est une série d’objets artistiques qui parlent du regard.

 

Les observations sont le résultat d’une participation active à la vie artistique et constituent aussi son commentaire. Nous percevons la réalité à travers de prisme de la langue. L’objectif de l’enregistrement fou est d’aider à mémoriser au cas où elle n’allait pas durer , mais il a aussi un potentiel créatif. Il peut aider à modifier les tendances observées, à regarder d’un autre angle afin de trouver une alternative. C’est une occasion de régler, de regarder honnêtement.

 

Une réalisation élaborée, elle s’inspire d’un épisode d’insomnie et d’amnésie collective du roman «Cent ans de solitude» de Gabriel Garcia Marquez, en utilisant la métaphore de l’escargot pour décrire la situation complexe de l’artiste dans son environnement professionnel. L’ensemble joue sur les notions de visibilité et l’invisibilité, forçant le spectateur au une sorte de chorégraphie dans l’espace de la galerie.

ce projet a été montré pendant une exposition individuelle à Kalisz, qui était un prix au Concours International d’Expérimentation en Arts Visuels
„Essai 3”

 

commissaire d’art : Michał Suchora, BWA Warszawa

photos : Jakub Seydak, Barbara Kubska

projet de catalogue : Adrian Kempa

textes dans le catalogue : Michał Suchora, Jan Frączek

S Z U M

„La création artistique D’Izabela Łęska se produit sur deux niveaux. Le premier, plus primordial et direct, est l’action sur les sens du spectateur. Les œuvres, arrangées comme une scénographie, se mettent en interaction phisique avec lui, ils exigent qu’on observe le mouvement, semblant ou réel, de petits details dont l’exhibition est construite. Une fois entré, le spectateur commence à déchiffrer peu à peu les nuances narratives cachées du regard superficiel, et les traces semblants d’être aléatoires s’assemblent pour former une totalité surprenante.”


Michał Suchora, BWA Warszawa

alt Izabela Łęska Izabela Leska
alt Izabela Łęska Izabela Leska
alt Izabela Łęska Izabela Leska
alt Izabela Łęska Izabela Leska
alt Izabela Łęska Izabela Leska
alt Izabela Łęska Izabela Leska
alt Izabela Łęska Izabela Leska
alt Izabela Łęska Izabela Leska
alt Izabela Łęska Izabela Leska
alt Izabela Łęska Izabela Leska
alt Izabela Łęska Izabela Leska
alt Izabela Łęska Izabela Leska
alt Izabela Łęska Izabela Leska
alt Izabela Łęska Izabela Leska
alt Izabela Łęska Izabela Leska
alt Izabela Łęska Izabela Leska