les transformations

2016

     

Un espace, rappellant la maison, est peuplé par de différents objets. Chacun est construit autour d'une histoire particulière et la relation entre le texte et l’objet devient la clé de la réception, parce que c’est grâce à elle que toutes sortes de contenus sont conçu sur les objets métaphoriques.

 

Les objets résument certains récits sélectionnés dans lesquels les attitudes des femmes ont déclenché des phénomènes divers, parce que l'histoire du pain est aussi l'histoire de l'humanité. Cette installation devient ainsi une sorte de livre d'alphabétisation, l'histoire humaine en un mot. Comme dans un kaléidoscope, une myriade de propriétés différentes du pain symboliques est présentée, et le jeu est joué entre l’ingrédient élémentaire de l'alimentation de l’homme et ses besoins plus élevés.

 

Les objets du pain créés à partir de la masse quasi-magmatique et transformées au four, ils sont tautologiques. La pâte à pain peut débuter son existence grâce aux organismes qui se reproduisent par bourgeonnement. Le même processus qui a lieu à micro-échelle dans la pâte est présent dans les événements historiques, dont les destins de l'homme bourgeonnent, et l’héros lui-même - pain - nous accompagne jusqu’ à aujourd'hui, et devient un lien avec les moments les plus lointains de l'histoire.

commissaire d'art : Joanna Rzepka-Dziedzic

photos : Tomasz Biały

alt Izabela Łęska Izabela Leska
alt Izabela Łęska Izabela Leska
alt Izabela Łęska Izabela Leska
alt Izabela Łęska Izabela Leska
alt Izabela Łęska  Izabela Leska
alt Izabela Łęska Izabela Leska
alt Izabela Łęska Izabela Leska
alt Izabela Łęska Izabela Leska
alt Izabela Łęska Izabela Leska
alt Izabela Łęska Izabela Leska